AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un papillon nommé Eliott... [PV: Devon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jimmy Purter
Patient
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 221
Age : 31
Nationalité : Français

MessageSujet: Un papillon nommé Eliott... [PV: Devon]   Lun 10 Jan - 15:40

Jimmy s'était retrouvé, sans trop savoir comment, dans la serre du centre. En fait si il savait comment il était arrivé ici: par simple hasard. Il avait vu un papillon dehors, et l'avait suivit. Il ne savait pas s'il avait le droit d'être là ou pas, mais au fond, l'idée de règle, de droit et de devoir lui était totalement étrangère, donc peu lui importait. Il se souvenait juste qu'il avait vu un joli papillon blanc dehors et qu'il l'avait suivi. Il s'était juste dit qu'il trouvait ça bizarre de voir un papillon à cet endroit là, parce qu'il faisait froid et que les papillons ça aime pas le froid, enfin c'est ce qu'il pensait mais peut-être que quand même que si, les papillons ça aime le froid, et que c'est pour ça qu'ils sont blancs. Voilà ce qu'il était en train de penser lorsqu'il arriva dans la serre en essayant de se rappeler comment il était arrivé ici. Bref, tout cela pour dire qu'il avait suivit un papillon blanc qui l'avait conduit jusqu'à la serre.

Mais une fois qu'il arriva là, il n'eut pas l'occasion de continuer à regarder le papillon. En fait si il essaya au début. Il le suivit dans la serre, entre mille plantes différentes les unes des autres, qu'il s'efforçait de ne pas regarder afin de se concentrer sur le papillon, qui volait, volait, volait... Jusqu'au moment où il le perdu de vue. Il ne vit plus le papillon. Pourtant il était sur de l'avoir suivit jusqu'ici. Il en était sur, il voyait encore ses ailes blanches dans la serre. D'ailleurs il se demanda si on disait que les papillons ont des ailes ou pas, parce que ça ne ressemble pas vraiment à des ailes d'oiseau, si?

Toujours est-il que le papillon blanc, que Jimmy venait de baptiser Eliott, sans trop de raison, venait de disparaître au détour d'un des couloirs délimités par les plantes. Ce qui créait deux gros problèmes pour Jimmy. Le premier: il venait de perdre son copain Eliott le papillon blanc. Le deuxième: il ne savait absolument pas où il était ni comment il était arrivé là, et donc il n'avait aucune idée de comment ressortir. Dans ce genre de situation, Jimmy avait tendance à paniquer. D'ailleurs cette situation lui rappela une fois où il s'était perdu dans un grand magasin. Il avait couru dans le rayon des jouets sans écouter ses parents qui lui disaient de ne pas s'éloigner. Mais les jouets étaient si beaux, les peluches si douces. Et quand il s'était retourné: sa mère et son père n'était plus là. Ils avaient disparus. Les larmes lui étaient monté au yeux sans qu'il ne puisse les arrêter, et tout à coup il s'était mis à pleurer et à hurler. Et un gentil monsieur était venu lui demander comment il s'appelait, et on l'avait amené à l'accueil, et une gentille dame avait parlé dans un grand beau micro: « Le petit Jimmy Purter attend ses parents à l'accueil. Le petit Jimmy Purter... » Ses parents étaient revenus pas longtemps après, et tous avaient pleurés ensembles. Qu'est-ce qu'il avait eu peur la fois là...
Et là, dans la serre, il se demanda si il allait se passer la même chose. Mais cette fois il décida de ne pas pleurer, il vaait déjà trop pleuré depuis son arrivée ici. Alors il ne pleura pas, il se contenta d'appeler Eliott, sans imaginer qu'un papillon ne pouvait pas lui répondre...

« - Eliott t'es où??? Hey oh, me laisse pas tout seul ici! Eliott viens jouer avec moi!! Eliotteuh!!! »




Dernière édition par Jimmy Purter le Mar 25 Jan - 12:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Devon ''Breaker'' Lloyd
Patient
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 86
Nationalité : Anglaise

MessageSujet: Re: Un papillon nommé Eliott... [PV: Devon]   Mer 26 Jan - 0:11

Je ne me rappelle plus exactement comment j'en suis arrivé à visiter la serre mais je sais qu'en ouvrant les yeux, j'y suis. Je suis allongé par terre quand je reprends mes esprits. J'ai été tiré de mon sommeil...inconscience? Je ne suis plus trop sûr...J'ai été éveillé par des bruits de pas et une voix qui s'élève dans la salle, plus loin derrière une rangée de plantes.

J'ouvre les yeux, les referme avant de m'habituer à la lumière. Je pense que je suis arrivé de nuit. À présent, il fait jour. La clarté qui se diffuse à travers les vitres de la serre m'aveugle. Je finis par m'y faire mais je ne me fais pas à la voix qui a jailli de derrière moi. Je me lève, les jambes engourdies, la tête aussi...je me suis cogné en tombant. Je suis tombé? J'essaie, je fais vraiment un effort pour me rappeler comment j'en suis arrivé là.

Je pense que...c'est à cause de lui. Du démon. Il me suit, partout. Il m'observe. Bien pire que toutes les caméras du centre, que tous les médecins voyeurs et espions. Il se rit de moi ouvertement. Il ne me blesse pas subtilement, il m'attaque, m'agresse...Je crois que je me suis encore levé au milieu de la nuit. J'ai encore du me réveiller après seulement trois maigres heures de repos sommeil. Je ne peux parler de repos, c'est un sommeil tourmenté qui m'attend chaque nuit. Donc, à moitié-éveillé, j'ai du me rendre ici en suivant bêtement mes pieds qui ne savent où aller et me mènent généralement nulle part et partout à la fois.

J'ignorais même qu'il y avait une serre.

Et pourtant je me retrouve planté là, debout, au milieu de grandes allées de plantes vertes, rouges, violettes, bleues, éblouissantes sous les rayons du soleil! Je me retrouve entouré de vitres...ça...ça commence à me faire flipper là. Je baisse automatiquement les yeux, je ne veux pas croiser mon regard, mon reflet, voir le monstre...ses yeux blancs, son sourire défiguré...

Mes yeux vers le sol, je remarque alors des petits bouts de vitres éparpillés à mes pieds. Je fronce les sourcils en constatant que les morceaux de verre sont tachés de rouge. Le restant d'une ampoule gît près de mes orteils gauches. Mon bras gauche est couvert d'entailles plus ou moins profondes. Ma main droite souillée de mon sang. Le rouge sur les bouts de vitre, c'est mon sang. Je me rappelle...

J'ai pris peur du démon qui me murmurait des choses horribles. Dans ma fuite, j'ai découvert la serre. Puis j'ai remarqué une ampoule de remplacement. En la saisissant entre mes doigts tremblants, je l'ai échappé. Et le verre avait eu un son si cristallin en se brisant. Et ma main n'avait pu résister devant un morceau pointu...me couper, m'entailler, me blesser, souffrir...aaaah oui! Il semblait que cela faisait un siècle! Mais j'ai tout de suite retrouvé le tour, retrouvé mes sensations. Le démon est parti aussi vite qu'il est apparu. Il s'est volatilisé dans l'ombre dès que la lame improvisée m'a touché. C'est sûrement comme ça que, épuisé et meurtri, j'ai fini par quitter ma position assise pour m'affaler sur le plancher dur et froid de la serre.

Et voilà que je me réveille, ma manche gauche retroussée, dévoilant un bras mutilé. Mes pantalons blancs sont heureusement épargnés du liquide carmin criminel. Je porte les plaies de mon bras à mes lèvres et entreprend de nettoyer le tout en suçant le sang de trop, léchant les coupures. La sensation de brûlure est salvatrice. Je récupère mes facultés. Une fois mon rapide travail achevé, je tire sur la manche immaculée de mon uniforme, la descend le long de mon bras pour cacher mon méfait. S'il s'agit d'un infirmier ou d'un médecin, je suis fichu.

Je prends une bonne inspiration, puis je fonce. J'ose m'engager dans l'allée d'à côté. Je quitte mon recoin et défait mon chemin, avec pour objectif la porte de sortie. Mais il faut passer sur ''l'intrus'' avant tout. Qu'elle n'est pas ma surprise -et surtout mon soulagement- de constater qu'il ne s'agit que d'un autre habillé de blanc. Je soupire. Vraiment. J'avais retenu mon souffle. Je paranoïe parfois mais ici ça me semble justifié.

Je le dévisage, revenu de ma surprise. C'est un gars qui, à l'allure, m'apparaît plus vieux que moi. Pourtant, il n'agit pas comme tel. Je ne me rappelle plus ce qu'il a dit. Mais son visage m'apprend qu'il est perdu, désorienté et surtout seul. Enfin, qu'en ai-je à faire? Il s'arrangera. C'est drôle pourtant comme j'ai l'impression de devoir être compatissant et aller lui parler, comme on parlerait à un enfant égaré. Je secoue la tête et avance dans la rangée.

Ce n'est qu'un type de quelques années plus vieux, qui devait pas savoir non plus que la serre existait. C'est tout.

Je ne veux pas m'attarder. Il pourrait poser des questions. Pourquoi je suis là? Depuis quand? Et s'il remarque mon bras? Et s'il me dénonce? Je préfère encore quitter les lieux et vite!

J'arrive à sa hauteur, je m'empresse de le dépasser en marmonnant un bref ''Salut''. Je remarque un instant que ses cheveux sont sombres, comme les miens, mais que ses yeux sont d'un bleu éclatant. Pur. Profond. Hallucinant. Je baisse la tête. Je fuis toujours le regard, les visages. Je ne peux les supporter. Ils me jugent, ils se moquent du mec qui craint les fenêtres. Ils peuvent même posséder les traits du démon, et c'est là que ça devient vraiment effrayant, vraiment dangereux, vraiment grave. Je jette un regard furtif aux fenêtres qui nous entourent. Vraiment, il faut que je sorte d'ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ombresdelondres.monempire.net/index.htm
Jimmy Purter
Patient
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 221
Age : 31
Nationalité : Français

MessageSujet: Re: Un papillon nommé Eliott... [PV: Devon]   Mar 1 Fév - 9:50

Le jeune homme était toujours à la recherche du papillon qu'il avait décidé de nommer Eliott. ET à ce moment là, il entendit un léger bruit venant de sa gauche. Il détourna le regard dans cette direction et y vit un homme, vêtu d'un costume blanc, semblable au sien. Cheveux noirs, yeux foncés, peau pâle et vêtements blancs. Du blanc et du noir, voilà tout ce que Jimmy a pu voir. Au début il n'y prêta pas plus attention que ça, autre chose lui trottant dans la tête: où était passé ce foutu papillon? Parce que c'est vrai après tout, il ne l'avait quitté des yeux que quelques secondes à peine, et ce papillon avait quand même trouvé le temps de se cacher. Peut-être qu'il voulait jouer à cache-cache après tout... Jimmy s'apprêtait à se mettre à le chercher partout, ayant déjà oublié la présence de l'homme qui venait d'apparaître comme par magie. Mais celui-ci en avait décidé autrement apparemment. Un simple salut résonna dans la pièce. Un son bref, grave et doux à la fois. Un son calme et énervé à la fois. Jimmy tourna la tête dans sa direction, le fixant de ses grands yeux bleus. Il le fixait, et remarqua que le jeune homme baissa la tête. Pourquoi? Comment? Il n'en avait aucun idée. Mais le jeune homme baissa la tête. Il semblait gêné... de quoi? Toujours est-il qu'il baissa la tête... Et Jimmy se retrouva face à face avec ses cheveux noirs.

Des cheveux si foncés, une peau si pâle, un costume blanc, la disparition du papillon Eliott, l'apparition de cet homme. Un papillon blanc, un homme en blanc. La disparition de l'un, l'apparition de l'autre...

Il n'en fallut pas plus à Jimmy pour tirer une conclusion de ce qu'il venait de se passer: l'homme qu'il avait en face de lui n'était autre qu'Eliott le papillon, qui s'était transformé en homme. Il en était persuadé.

Eliott était cet homme!

En plus il avait des preuves: le blanc, le noir des antennes d'Eliott se retrouvait dans les cheveux, et puis le jeune homme venait exactement de l'endroit par où était parti Eliott. Et puis pourquoi cet homme l'aurait salué si ce n'était pas Eliott? Alors oui, il en était sur, cet homme était Eliott!

Mais si cet homme était Eliott, alors cela lui permettrait de pouvoir sortir de cet endroit, puisque c'est Eliott qui l'avait emmené ici.

Jimmy aborda un grand sourire sur le visage! La journée s'annonçait bien finalement, il venait de se trouver un ami! Et ce nouvel ami était pas n'importe qui: c'était un papillon qui arrivait à se transformer en homme quand il le voulait. Se transformer en homme... Mais dans ce cas, peut-être qu'il savait comment lui, un petit garçon, pourrait se transformer en animal, en lapin plus précisément. Son rêve allait peut-être devenir réalité.

Jimmy, si heureux d'être si proche de son rêve, se jeta sur le jeune homme en ouvrant grand les bras. Il prit le jeune homme dans ses bras et se mit à rire! Il était fou de joie! Heureux! Simplement heureux! Ah si seulement il apprenait comment se transformer en lapin!


« - Eliott! Ah tu m'as fait peur tout à l'heure, j'ai cru que tu voulais plus jouer avec moi... Dis je savais pas que tu arrivais à faire ça, c'est génial! Tu m'apprendras dis dis dis dis dis dis??? Allez dis tu m'apprendras??? »

Il venait d'enchaîner cela d'une seule traite, avec un grand sourire sur le visage. Il lâcha le jeune homme qui ne devait pas trop comprendre ce qui lui arrivait. Mais Jimmy ne se rendit même pas compte que ce qu'il venait de dire était incompréhensible: pour lui, tout ce qu'il pensait dans son esprit, était pensé par tout le monde. Vision parfaitement enfantine du monde, mais c'était la sienne. Donc pour lui, c'était logique que l'homme en face de lui, saurait de quoi il parlait.

Si on lui avait dit un jour qu'il rencontrerait un papillon capable de se transformer en homme, il ne l'aurait pas cru! Pourtant il en avait un juste devant lui: un vrai homme papillon! Il se dit qu'il avait vraiment de la chance et qu'il devrait trouver à nom à cette nouvelle espèce: les papihommes ou les hopillons, au choix... Il devrait peut-être demander à Eliott, après tout, il savait peut-être le nom de sa race...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un papillon nommé Eliott... [PV: Devon]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un papillon nommé Eliott... [PV: Devon]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Créatures rares et nommés - Monts Brumeux
» Le papillon des étoiles
» Scott 17 mois croisé teckel/papillon (06) Nice
» Sous les frondaisons d'un arbre [PV : Papillon Etoilé]
» Une journée aux papillons multicolores | Pv Nuage de Papillon |
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Asilum :: CSHEMAS: Extérieur :: Serre-