AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sulivan, Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gabriel Sulivan
Patient
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 31
Nationalité : Américain

MessageSujet: Sulivan, Gabriel   Mer 16 Fév - 15:17

Dossier médical



Nom & Prénom- Sulivan Gabriel

Sexe- Masculin

Âge- 25ans

Nationalité- Américain (The Bronx, New York)

Traits physiques- Aussi grand que mince, Gabriel a un physique presque parfait. Des yeux d'un bleu azur dans lesquels la plupart des jeunes filles comme des jeunes hommes adorent se plonger.
Qu'il le veuille ou non, il plait énormément.
Pourtant, Gabriel n'est pas le genre de personnes qui porte une attention particulière à son physique. Il peut être tout autant très classe et très bien habillé un jour, et porter les premiers fringues qu'il trouve le lendemain, n'hésitant pas à porter des vieux jeans troués, et des chemises froissées (voire même pas forcément très propres).
Il lui arrive pourtant d'avoir des "bons" jours, et alors, dans ces cas-là, il prend la peine de mettre un béret sur la tête.
Cheveux généralement mis-longs et en bataille, d'un brun clair, renforçant le côté sauvage de son visage d'ange. Barbichette et barbe non rasées la plupart du temps.

Taille- 1m 88

Poids- 75kg

Maladie ou handicap physique- cicatrices nombreuses sur l'ensemble du corps, principalement le dos et les jambes.

Autres- Peut s'avérer violent, notamment lorsqu'il est sous l'emprise de la drogue ou de l'alcool.


Dossier psychologique


Qualités- intelligence qui va presque jusqu'au génie, modeste, fidèle, sincère lorsqu'il fait confiance aux gens, non matérialiste, n'hésite pas à aller au delà des préjugés, humble.

Défauts- dépendances multiples qui le poussent à devenir violent par moment, passe pour quelqu'un de froid (ce qui est légèrement le cas, même si ce n'est pas la seule chose: tristesse et timidité sont également responsables de cette impression de distance qu'il entretient avec les autres), renfermé, ne cherche pas à aller vers les autres, braqué, têtu, fragile, cynisme exacerbé.

Aime- lire, l'alcool, la cocaïne, les cigarettes.

N'aime pas- faire la fête, que l'on se mêle de sa vie privée, être à cours d'argent et ne pas pouvoir se payer ses doses, ses dealers, les personnes qui font étalage de leur argent.

Comportement avec les gens- Gabriel porte le nom d'un ange, pourtant il est très loin d'en être un. Gabriel est le genre de personne qui pèse chacun de ses mots, prenant la parole seulement lorsque c'est vraiment nécessaire. Il passe souvent pour quelqu'un de froid, alors que ce n'est absolument pas le cas. Alors, timidité, ou tristesse profonde? C'est à vous de choisir. A vrai dire, il y a des deux. Gabriel est une personne très timide, mais qui cache cela par un comportement froid et distant. Et tristesse profonde pour la simple et bonne raison qu'il n'a aucune raison d'être heureux. Pour lui, la vie n'est qu'une longue suite de secondes, de minutes, d'heures et de jours. Chaque jour se vaut, et ne vaut pas plus la peine d'être vécu.
Une seule chose lui permet de tenir, les dépendances multiples. Il cherche à oublier l'inutilité de la vie en se plongeant dans des bouteilles d'alcool et la cocaïne.
Il déteste faire la fête, ne cherche pas spécialement à se faire d'ami, et c'est pourquoi il va rester aussi froid et stoïque comme à son habitude. Cependant, pour les rares personnes qui parviendront à l'approcher, et à passer outre cette apparence, elles découvriront en Gabriel un ami sincère, fidèle, et prêt à tout pour défendre ceux qu'il aime.
Pourtant, il peut parfois se révéler violent, notamment lorsqu'il est sous l'emprise de la drogue, ce qui arrive assez régulièrement.
Venant d'un quartier peu favorable, et d'une famille qui l'est tout aussi peu, il n'est absolument pas matérialiste, se contentant de peu s'il le faut. Il a du mal à supporter les personnes qui étalent leur argent, cherchant à briller de mille-feux, à l'aide de gadgets aussi inutiles que chers. Pourtant il n'hésitera pas à aller au-delà de ses préjugés.
Gabriel est également un jeune homme particulièrement intelligent, un génie iraient même jusqu'à dire certaines personnes, pourtant, il sait rester humble vis-à-vis de cela.
Côté sentimental, Gabriel n'a jamais été en couple. Il a connu des histoires d'un soir, mais il le reconnait lui-même, c'était plus pour le sexe qu'autre chose, de plus, il était défoncé. Le sexe est une chose qui ne l'attire vraiment pas, vu son passé.

Maladie ou handicap mental- dépendances multiples (alcool, cocaïne et nicotine)
- dépression majeure (avec des tendances suicidaires
- agoraphobie (et phobies diverses)

Valeurs- Intelligence, fidélité, violence, cynisme.

Tics- Passer sa main dans ses cheveux, se tenir en équilibre au dessus du vide (toit d'immeuble, rambardes, autres)

Passé-
Part one: de la naissance à l'adolescence...

Né dans le Bronx, quartier plutôt défavorisé, Gabriel vient d'une famille plus que modeste. Attendu comme le messie par sa mère, considéré comme un parasite et une bouche de plus à nourrir par son père. Chez lui, comme chez la plupart des foyers avoisinants, règne la violence conjugale. Son père, étant au chômage, passe ses journées à boire, pendant que sa mère tente de gagner un peu d'argent en tant que femme de ménage. Chaque soir, lorsque Gabriel rentre de l'école, son père est ivre, et lorsqu'enfin, sa mère rentre du travail, c'est pour passer sous les coups de son mari. Gabriel assiste silencieux à ces scènes, caché derrière la porte de sa chambre, tremblant de tous ses membres à chaque nouveau cri de sa mère. Par chance, son père ne s'en ait jamais pris à lui. Du moins, pas tout de suite.
La première fois que son père lèvera la main sur lui, Gabriel a bientôt 12ans. Sa mère tarde à rentrer ce soir-là, et le père de Gabriel lui demande ce qu'il se passe. Le jeune homme ne pouvant pas répondre à cette question, son père enlève sa ceinture et l'abat sur lui plusieurs fois de suite. Après cela, Gabriel ne sait pas ce qui a pu se passer, il ne sait pas comment il a finit dans son lit ce soir-là. Il se rappelle juste d'une dispute plus forte que d'habitude entre sa mère et son père. Le froid dans la nuit. La peur aussi. Le goût du sang sur ses lèvres fendues. Ce fut la première fois que son père le frappa, mais malheureusement pas la dernière. Chaque soir, il subit les atrocités de son père, toujours plus violent, toujours plus humiliant, jusqu'au jour où son père commet la pire des choses que l'on puisse faire à son enfant: Gabriel subira tous les outrages possibles de la part de son père: violence, viols, humiliations.
A partir de ce jour, Gabriel nourrit une haine grandissante pour son père, et imagine même des moyens de se venger, de venger sa mère. Il est fils unique, et en est bien heureux, ne souhaitant pas avoir des frères et sœurs, qui naîtraient dans les mêmes conditions que lui.
Cherchant à se sortir de cette situation, au moins par la pensée, Gabriel se concentre exclusivement sur l'école, ramenant souvent des livres de la bibliothèque chez lui. Pour ne pas mettre son père en colère, il les glisse sous son tee-shirt, et les lit durant la nuit, à l'aide de la faible lumière que la lune fait entrer dans sa chambre. Du moins, les soirs où il est encore en état de pouvoir lire.
Son histoire personnelle l'a rendu très mur, très tôt. Il a rapidement compris l'importance des études pour se sortir de ce cauchemar, mais néanmoins, les idées de vengeance continuent à germer dans son esprit. Cela ne sera pas nécessaire, puisque le cauchemar prend fin alors qu'il a presque 16ans, lorsque son père décède. Les médecins parlent de problème au cœur, mais on ne saura jamais vraiment la cause réelle de cette mort, puisqu'il était en parfaite santé. De nombreux soupçons se sont portés sur Gabriel, mais le jeune homme, avec son visage d'ange, se retrouvant sans père. Personne n'est au courant de ce qu'il subissait, et donc personne n'a de raison de le soupçonner plus longtemps. Ils auraient mieux fait de...
On pourrait s'attendre à ce que le jeune Gabriel revive, mais c'est loin d'être le cas. Il se sent vide, inutile.
Sa mère suivra son père l'année d'après: elle est tombée dans sa salle de bains, se fendant le crâne sur la baignoire. Les policiers concluent à un accident ménager, tout ce qu'il y a de plus banal. Encore une fois, ils auraient mieux fait de plus s'interroger. Gabriel se retrouve seul dans cet appartement qu'il déteste plus que tout, sans argent, avec les dettes de ses parents sur le dos. Pas de quoi payer le loyer, pas de quoi manger, rien. Il cherche donc à faire des jobs en parallèle de ses études, qu'il sait qu'il devra bientôt arrêter s'il n'a pas de quoi payer. Un soir, alors qu'il est chez lui, il tombe sur une bouteille d'alcool qui restait de son père. Pris d'une sorte de curiosité morbide, il décide de voir ce que cela fait d'être ivre. Commence alors une véritable déchéance. L'alcool devient son fidèle compagnon. Ses problèmes d'argent s'accentuent. Un soir, il réunit ses faibles économies, et sort faire un tour, dans le but d'écoper les bars. Mais il trouvera mieux ce soir-là. Il rencontre un homme, qui lui propose de quoi se détendre. Au point où il en est, il n'hésite pas un instant, et découvre avec étonnement la cocaïne. Toutes ces sensations magnifiques, une véritable déconnection avec la réalité. Il en devient vite accroc.


Part two: de l'adolescence à la France:

Cependant, ses problèmes d'argent ne s'arrangent pas, puisque toutes ses économies passent dans la drogue et l'alcool. Un soir, ni tenant plus, il décide de quitter cette vie qui ne veut pas de lui. Il a alors 17ans. Prenant la dernière dose de cocaïne qui lui restait ce soir-là, il se scarifie et s'allonge dans sa baignoire, auparavant remplie, afin que le sang s'écoule plus rapidement, attendant que la mort vienne le chercher. Baignoire? Cela ne vous rappelle rien? Attirance morbide pour la façon dont est morte sa mère. Il était sur d'en finir cette nuit-là. Mais cela fait plusieurs mois qu'il n'a plus payé son loyer, et là-dessus, les huissiers ne rigolent pas. Coup de chance, coup du sort, toujours est-il que ce soir-là, alors qu'il était étendu dans sa baignoire, complètement out, sa porte est défoncée par les huissiers, qui viennent pour le mettre dehors. Il finit sa soirée à l'hôpital, avant d'être placé dans un foyer, suivit de près par des psychologues, et y restera pendant presque un an. Là-haut, il reçoit le titre très glorifiant (selon lui) de dépressif à tendance suicidaire. Ses problèmes de drogue et d'alcool se finissent, et il recommence ses études, de manière brillante. A la fin de l'année, il devient majeur, et peut quitter le foyer, à condition qu'il continue de voir des psychologues. N'ayant nul part où aller, et souhaitant recommencer une vie, il demande s'il est possible de quitter le pays. Mais pour aller où? Un des éducateurs de ce centre se renseigne, et lui permet d'obtenir une bourse d'étude pour aller faire ses études en France, dans une université fameuse. Parfait pour reprendre un nouveau départ.
Alors qu'il s'apprête prendre l'avion, pour quitter les États-Unis pour la première fois de sa vie, il croise son ancien dealer, avec qui il était devenu ami. Comme cadeau d'adieu, celui-ci lui offre de la cocaïne. Gabriel refuse, mais son dealer lui glisse le sachet dans la poche de son blouson.
Une fois le pied posé sur le sol français, il glisse les mains dans sa poche, et y trouve le sachet de cocaïne. Qu'en faire? Pendant des jours et des jours, cela le ronge, il n'arrive pas à se résoudre à le jeter. Et puis, une petite dernière fois, qu'est-ce que cela coûte? Une toute petite dernière fois... qui en amènera bien d'autres.
Il prend rapidement ses anciennes habitudes, se trouve un petit boulot à temps partiel pour avoir de quoi se payer ses doses. Après tout, il a le titre de dépressif à tendance suicidaire, donc il est excusable, et puis il arrête quand il veut de toute façon. Enfin, c'est ce qu'il croit. L'engrenage reprend de plus belle. Il retombe également dans l'alcool.
La seule chose qui change en fait, c'est le nom de son dealer...


Part three: De la France au CSHEMAS

Ses études en France avaient tout pour l'intéresser. Tout. Mais il n'arrive pas à se faire à ce pays. Il n'arrive pas à se faire d'être « loin de la merde dans laquelle j'ai grandi » comme il le dit lui-même. Il cherche à rentrer aux États-Unis, mais n'en a pas les moyens. Comment se faire de l'argent dans un pays que l'on ne connait pas? Plusieurs solutions s'offrent à lui. Refusant la prostitution, il se retrouve à dealer à son tour. Les affaires sont plutôt florissantes: tous les étudiants de sa fac viennent vers lui. Rassemblant rapidement l'argent pour rentrer, il prépare son voyage. Mais alors qu'il est à l'aéroport pour partir, il est arrêté par des flics pour trafic de drogues, et possession de stupéfiants. Il ne peut pas nier, plusieurs jeunes ont témoignés contre lui, pour éviter la prison. Il aide les flics à remonter tout le réseau en balançant tous ses contacts. On lui accorde le fait d'être emprisonné aux États-Unis, chez lui. Là-haut, il fait un cure obligatoire, ne pouvant plus se fournir en prison. Il y passe 1ans, remis en liberté provisoire. Gabriel se trouve un petit boulot dans un magasin, la vente ça le connaît, gâchant son potentiel énorme. Une fois que la justice l'a complètement laissé tranquille, ayant payé sa peine, il se sent revivre. Il est prêt à faire de sa vie quelque chose.
Mais coup du sort ou du destin, il recroise un ancien ami: son ancien dealer, celui qui l'avait déjà fait replongé à l'aéroport. Mais cette fois, c'est lui qui décide de s'offrir un petit plaisir, puisque de toute façon, rien dans sa vie ne vaut la peine de vivre. Encore une fois l'engrenage reprend. Il laisse tomber son boulot, et se retrouve dans l'impossibilité de payer son loyer, et ses doses. Les huissiers à dos il préfère quitter son appart, et vivre dans la rue. Bagarres, vols, voilà son lot quotidien désormais. La déprime le reprend. Il fait une deuxième tentative de suicide, cette fois en se jetant du haut d'un immeuble, persuadé de ne pas survivre à cela. Plus de peurs que de mal, il se réveille à l'hôpital quelques temps plus tard. Sa déprime prend encore plus d'ampleur. Il est bon à rien, même à se tuer. On lui propose de se rendre en hôpital psychiatrique, il refuse, ne supportant pas qu'on le dise fou. Il ressort de l'hôpital, et se fait une dose trop importante de cocaïne. Cette fois, c'est l'overdose, et on ne lui laisse plus le choix: avec ses antécédents juridiques, et la drogue retrouvée sur lui en quantité importante, il a le choix: la prison ou l'hôpital psychiatrique. Lui s'en fiche. Cependant, le CSHEMAS contacte les autorités: avec son titre de dépressif à tendance dépressif dont il est si fier, il semblerait qu'il les intéresse. Les papiers les intéressent, le gouvernement des États-Unis préférant l'envoyer là-haut, plutôt que de montrer les nombreuses erreurs dans le dossier de Gabriel: à 17ans il s'est retrouvé orphelin sans qu'aucune organisation ne s'intéresse à son cas. Un oubli + de la malveillance. Malveillance dans le sens où lors de son année en foyer on s'est rendu compte des sévices que le jeune homme a subis dans sa jeunesse, et là encore personne n'est intervenu.

Autres- /


Dossier criminel


Crime(s) commis - - Meurtre de son père (non jugé pour cela, puisque la police a conclue à un problème de santé)
Meurtre de sa mère lors d'une crise de remords alors qu'il lui avouait le meurtre de son père (non jugé pour cela, puisque la police a conclue à un accident)
trafic de drogues et possession de stupéfiants.


Matricule- M165880

Personnage sur l'avatar- Ian Somerhalder

Code de validation- GSP
P pour psychique je suppose.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Luna Bobin
Patiente
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 546
Age : 40
Nationalité : Française

MessageSujet: Re: Sulivan, Gabriel   Mer 16 Fév - 17:18

Woaw ! Ta fiche est vraiment super ! *w* (c'est un ptit copain comme ça que je veux ! Oui, je sais, je suis folle... )

Enfin, bienvenue à toi, ou en tout cas à ton nouveau perso au cas où tu serais déjà membre du forum (je ne suis pas douée avec les devinettes alors je n'essaierais même pas de chercher) ! J'ai hâte de lire tes futurs posts !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karel Stamenkovic
Patient
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 1824
Age : 25
Nationalité : Bosniaque, Français

MessageSujet: Re: Sulivan, Gabriel   Mer 16 Fév - 19:58

Bienvenue beau gosse Razz
(ouiii, on sait qui c'est)

en lisant ta fiche, je me demandais juste, comme ça, ce qui arriverait à un type sans le sous venant d'un quartier comme le bronx, qui fait une tentative de suicide. Le système de santé est payant au É-U, donc comment pourrait-il se ramasser dans un asile, voir des psys si personne ne peut payer pour lui? ou est-ce qu'on le remettrait juste en circulation avec quelques points de soutures...?
(le même prob d'argent se pose pour ses études, très chères aux E-U)

c'est pas important pour ta fiche, ça m'a just intrigué

tout ça est très bien écrit, t'as bien fait de céder^^

_________________

L'amour n'est pas un crime: c'est une condamnation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asilum.ultimaterpg.org
Gabriel Sulivan
Patient
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 31
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Sulivan, Gabriel   Jeu 17 Fév - 4:49

Bah je suppose que vu qu'il est mineur à l'époque des faits que tu cites, il est pris en charge par les services sociaux Surprised
Après je suis pas un spécialiste du droit américain.
Étant donné qu'il a une intelligence hors de la moyenne (ce que j'ai précisé) il a obtenu des bourses, lui permettant de faire des études (certes pas dans des universités connues mondialement mais tout de même).
Oh et pis crotte hein :p

Moi aussi c'est le genre de personne pour qui je pourrais craquer, c'est pour ça que je l'ai fais ainsi Very Happy
Et oui je suis déjà membre du forum, en la personne de ............ Jimmy Surprised
(j'avais envie d'avoir un personnage un peu plus... adulte Surprised)

Merci vous deux, ça fait plaisir Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karel Stamenkovic
Patient
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 1824
Age : 25
Nationalité : Bosniaque, Français

MessageSujet: Re: Sulivan, Gabriel   Jeu 17 Fév - 9:04

*vient de comprendre pourquoi Luna est son amie*
ohlala... vous craqueriez pour un mec dépressif, suicidaire, cocainoman et alcoolique >< Dieu. heureusement qu'il n'existe pas en fait.Razz

_________________

L'amour n'est pas un crime: c'est une condamnation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asilum.ultimaterpg.org
Julia David

avatar

Nombre de messages : 114
Nationalité : Israëlo-Canadienne

MessageSujet: Re: Sulivan, Gabriel   Jeu 17 Fév - 14:12


Pourquoi je suis ton amie, Karel ? *très, très intéressée*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karel Stamenkovic
Patient
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 1824
Age : 25
Nationalité : Bosniaque, Français

MessageSujet: Re: Sulivan, Gabriel   Jeu 17 Fév - 18:04

à cause de ça Razz:
Citation :
(pourquoi j'aime toujours autant tous les persos les plus malheureux, surtout s'ils ont une quelconque addiction ? C'est une question rhétorique, bien sûr, je connais déjà la réponse ^^").

mais bon c'est du pur flood dans les fiches, là...

_________________

L'amour n'est pas un crime: c'est une condamnation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asilum.ultimaterpg.org
Dr. Clarence Millet
Directeur du CSHEMAS
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 2301
Age : 40
Nationalité : Français

MessageSujet: Re: Sulivan, Gabriel   Mer 23 Fév - 7:19

Mille fois désolée >< Je te lis et te valide ce soir, promis!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Sulivan
Patient
avatar

Nombre de messages : 38
Age : 31
Nationalité : Américain

MessageSujet: Re: Sulivan, Gabriel   Jeu 24 Fév - 3:33

No soucy Doc Wink
De toute façon, je pourrais pas me connecter jusqu'à samedi, donc bon Razz
Prends ton temps, si tu as mieux à faire avant Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karel Stamenkovic
Patient
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 1824
Age : 25
Nationalité : Bosniaque, Français

MessageSujet: Re: Sulivan, Gabriel   Jeu 24 Fév - 8:28

Le fait est que je suis une admin aussi (et oui) Razz
donc je peux te valider. ta fiche est très bien à mon avis, y'a pas de problème.
bien sûr tu ne sera pas totalement né au CSHEMA tant que tu n'auras pas reçu la petite lettre du doc.

_________________

L'amour n'est pas un crime: c'est une condamnation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asilum.ultimaterpg.org
Dr. Clarence Millet
Directeur du CSHEMAS
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 2301
Age : 40
Nationalité : Français

MessageSujet: Re: Sulivan, Gabriel   Ven 25 Fév - 22:29

Cher monsieur Sullivan,

C'est pour nous, le personnel du CSHEMA, un grand honneur de vous accueillir au sein de notre grand et magnifique institut. Nous espérons que votre séjour médical vous sera aussi agréable qu'à nous.

Cordialement,

Dr. Clarence Millet, directeur et psychiatre en chef du CSHEMA


~beautiful

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sulivan, Gabriel   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sulivan, Gabriel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» Gabriel Soap, [validée]
» Justin Gabriel Vs Ted DiBiase Jr
» Justin Gabriel Vs Evan Bourne
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Asilum :: Avant de Jouer :: Fiches :: Fiches médicales-