AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Agoraphobia [CLOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dr. Clarence Millet
Directeur du CSHEMAS
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 2301
Age : 40
Nationalité : Français

MessageSujet: Agoraphobia [CLOS]   Ven 15 Mai - 21:06

Température intérieure : 22.5 °C
Température extérieure : - 20 °C
Température extérieure incluant le facteur vent : -35 °C


« FAIT CHIER! »

Un pied lancé à toute vitesse creusa un trou conséquent dans un monticule neigeux d’un blanc glacé. La poudre de glace s’éparpilla en un nuage au milieu duquel apparut un visage rembruni. Le teint jaunâtre, une cigarette au bec, l’homme essayait tant bien que mal d’allumer son bâton de tabac : le vent se plaisait à l’en empêcher.

« PUTAIN DE BORDEL DE…! »

Un éclair orangé apparut au coin de sa bouche et ses cris se turent. Clarence Millet affichait maintenant un petit sourire satisfait, et serein. Le froid polaire qui l’entourait ne le gênait pas le moins du monde : le temps de réduire son rouleau en cendre, il n’avait pas besoin de son manteau. D’ailleurs, son manteau lui fournissait un excellent alibi aux yeux de ses collègues : il ne pouvait être à l’extérieur sans. Ainsi, le doc pouvait égrainer son cancer cylindré en toute tranquillité.

Il sortait généralement par la porte menant à la patinoire, endroit toujours désert en raison de son ardue surveillance. Adossé contre un coin du mur, perpendiculairement à l’entrée, le directeur coinçait l’accès avec sa boîte de Chesterfields, laissant ainsi tout débarrée et libre d’accès – car, dès qu’on la refermait, la serrure automatique se déclenchait et il fallait faire le tour du bâtiment pour ré-entrer à l’intérieur sans sa carte d’accès fusionné à son manteau. En bref, le doc se donnait beaucoup de mal pour ne pas se faire coincer la clope en bouche (ce qui aurait constitué un manquement au règlement interne stipulant qu’aucun objet potentiellement dangereux ne devrait pouvoir se retrouver en possession d’un patient – règlement autrement stupide qui avait été voté par le conseil responsable de l’OMS).

Lorsque la longiligne amie de Clarence se fut consumée au complet, il se pencha pour en attraper une nouvelle. Et reçu la lourde porte en pleine tête.

_________________


Dernière édition par Dr. Clarence Millet le Mar 11 Aoû - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleksis Cole
Patient
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 628
Age : 26
Nationalité : Australien

MessageSujet: Re: Agoraphobia [CLOS]   Ven 15 Mai - 21:42

Je suivis l’infirmier qui était venu me chercher comme à son habitude et à la même heure de tous les jours. J’en avais ras le bol de devoir le suivre jusqu’à l’infirmerie pour faire la vérification de ma maladie. Contrairement à son habitude, il ne m’avait pas menotté. Grosse erreur de sa part. Dès qu’il tourna le coin, je continuai tout droit à la course.

Je dépassai nombre de couloirs tous identiques les uns que les autres. Il n’y avait personne. Mes pas semblaient faire autant de bruit que ceux d’un éléphant. Mon cœur me battait dans les oreilles. Mon souffle était précipité. Je n’avais pas peur. Au contraire, j’étais rempli d’une ivresse sans borne. Pour la première fois depuis des mois, j’avais une impression de liberté.

Gauche.

Tout droit… tourne.

Droite.

Voilà.

Au passage, je récupérai un manteau sur un crochet. Je pourrais enfin respirer de l’aire frai. Naturel. Pure. Je fonçai dans la porte comme si elle était un mur de brique. La porte frappa un objet quelconque. Je n’eus le temps de l’éviter et je m’empêtrai les pieds dedans. La neige n’amortit aucunement ma chute.

Le souffle coupé, je regardai la cause de ma chute. Je ne pus y croire. Il était toujours dans mon chemin. Même dans les endroits les moins probables, il était là. Sans attendre, je me précipitai sur lui en enfonçant mon bras dans sa gorge. Le froid était si intense que j’étais heureux d’avoir le manteau. L’autre ne l’avait pas.

Avez-vous froid Doc? Et en plus vous fumez? Tss, tss, votre maman ne vous a jamais dit que c’était mauvais pour la santé?

Je lui en mis une dans la bouche. Ensuite, j’appuyai plus fort sur sa gorge. Je voulais le voir souffrir comme j’avais souffert. Le voir à l’agonie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Clarence Millet
Directeur du CSHEMAS
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 2301
Age : 40
Nationalité : Français

MessageSujet: Re: Agoraphobia [CLOS]   Dim 17 Mai - 9:23

Un éclair de douleur d’une foudroyante intensité illumina le crâne du doc, si bien qu’il pensât d’abord qu’il se fut fracturé. Recroquevillé dans un spasme d’une souffrance infinie, il n’eut pas le réflexe de se questionner sur l’initiateur de son mal. De toute façon, il ne pouvait rien y voir : le coin de la porte lui avait ouvert le front sur toute la longueur et celui-ci laissait s’écouler une quantité incroyable d’hémoglobine, tachant la blancheur environnante de rouge foncé.

Et alors que sa tête semblait sur le point d’exploser, il se rendit compte que l’orage n’était pas fini : Clarence ne pouvait plus respirer! Confus et aveugle, il entendit une voix lui poser plusieurs questions. Il se débattit sans répondre, associant la voix, le poids sur son corps et l’étouffement à une même entité qui se trouvait sur lui. On lui mit une paille de nicotine dans la bouche avant de faire éclater la foudre à nouveau. Sa lèvre inférieure éclata sous le choc. Et il ne respirait toujours pas…

D’un coup, tout devint noir pour Clarence. Son cerveau d’humain s’était déconnecté et ses sens d’animal avaient pris le relais. Gorgé d’adrénaline, il avait réussi à fuir sur quelques mètres, repoussant son assaillant de toutes ses forces. Libéré, ses esprits revinrent, peu à peu. Son premier réflexe fut de s’essuyer les yeux. Mi-courant, mi-boitant, il tentait de s’éloigner de son ennemi. Il buta finalement contre le bord de la patinoire et chuta sur la glace. Du coin de l’œil, il distingua son adversaire. Il se retourna sur le ventre pour lui faire face, enragé.

« JE VAIS TE TUER COLE! »

Il cracha écarlate et essuya son visage ensanglanté. Puis fonça, poing devant, vers Aleksis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleksis Cole
Patient
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 628
Age : 26
Nationalité : Australien

MessageSujet: Re: Agoraphobia [CLOS]   Dim 17 Mai - 18:26

-Non. Je ne veux pas être comme lui. Je ne lui ressemble pas.-

Je relâchai ma pression sur son cou. Aussi forte que fut ma rage, je ne voulais pas être un assassin. Ce fut mon erreur. Le Doc me repoussa d’une force que je n’avais pas soupçonnée chez lui. Je le voyais s’éloigné et j’eus un sourire. J’étais enfin en position de force face à ce monstre.

J’étais en train de me redresser lorsque je reçu son poing en plein visage. Je ne m’attendais pas à ce que le Doc fonce ainsi sur moi. Je sentis un filet au dessus de mon arcade sourcilière Il était enragé et je l’étais moi aussi. L’homme m’avouait enfin ouvertement son désir de me voir mort. Contrairement à ce que j’aurais cru, ce fut un nouveau coup. L’entendre fut un choc. J’étais enfermé dans un centre en Antarctique dont la personne responsable voulait ma mort. Je déglutis avec peine.

Je plantai mes pieds dans le sol en attende du prochain coup. Enfin, je fis un pas vers l’arrière pour prendre un meilleur appui. J’écartai mes bras. Je jouai les fanfarons.

Vous avez manqué votre chance deux fois Doc. Vous le voyez, je suis en pleine forme et sur mes deux jambes. Sauf que vous, vous me semblez pas mal amoché. Ouch… Vous allez avoir une belle prune juste là. Et aussi une juste là…

Sur ces mots je fonçai à nouveau sur le Doc pour le frapper à la place que je venais de pointer. Nous étions de retour proche du centre. Je le poussai contre le mur. Je lui envoyai mon genou dans les parties intimes du Doc. Je reculai pour essuyai le sang sur ma joue. J’avais désormais chaud dans mon manteau.

Ne croyez pas que j’en ai fini avec vous Doc. Je vous laisse juste le temps de reprendre votre souffle.

Je lui envoyai une bise imaginaire qui se transforma en un rictus sur mon visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Clarence Millet
Directeur du CSHEMAS
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 2301
Age : 40
Nationalité : Français

MessageSujet: Re: Agoraphobia [CLOS]   Lun 1 Juin - 17:40

Horrifié par le monstrueux spectacle que lui faisait Aleksis, le Doc n’eut point de réaction défensive lorsque celui-ci le frappa au bas-ventre. Il s’effondra de nouveau sur le sol, en position de fœtus mourrant et dangereusement blessé. Le froid glacial de l’endroit ne suffisait en aucun cas à apaiser un tant soit peu la souffrance de Clarence. Maudissant en français tout ce qui se rattachait de près ou de loin à son patient, au CSHÉMA et à son job, il ne réussit pas à d’avantage se redonner une contenance. Il était à la fois fou furieux et fou de douleur, ce qui constituait un mélange redoutablement explosif. Le docteur n’entendait même plus ce que l’Australien susurrait, totalement aveuglé par la rage exponentielle qui rongeait son âme. S’il avait pu avoir été cruel dans le passé, ce ne serait rien face à ce qu’Aleksis subirait pour être puni.

Sanguinaire, le Dr. Millet se mit à trifouiller dans tous les compartiments de son habit pour trouver une quelconque aide. Mais il n’y avait aucun objet contondant ou arme à feu dans ses poches. En désespoir de cause, toujours accroupi sur lui-même, Clarence attrapa un morceau de glace et le lança à la tête de son adversaire.

Une quinte de toux le projeta en force sur le sol, mouillant la neige d’écarlate et piquant son front fendu. Vaincu par la faiblesse de son système pulmonaire, il emmagasina toute sa colère en un point bien précis. Il murmura, pour lui-même, dans sa langue natale :

« Viens mon petit, approche un peu pour voir... »

Il pouvait toujours le tuer à mains nues à défaut d’avoir une quelconque arme. Et ce serait justifié, pas de risque de perdre son boulot...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleksis Cole
Patient
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 628
Age : 26
Nationalité : Australien

MessageSujet: Re: Agoraphobia [CLOS]   Mer 5 Aoû - 22:18

Chaque respiration produisait un petit nuage. Je le regardai. Une larve. Voilà à quoi il me faisait penser. Là, sur le sol. Moi, Aleksis Cole, j'avais la chance de venger tous les patients du centre. Je reculai pour regarder le Doc.

C'est alors que j'eus ma première faiblesse. Le monde autour de moi devaint flou. Je distinguai difficelement le glaçon tomber à mes pieds. Puis, ma vue revint à la normale. Je serai les poings prêt à frapper mon assaillant. Je redressai mes épaules pour ne montrer ma fatigue.

J'ai une question pour vous Doc. Non plusieurs questions. Croyez-vous vraiment aider vos patients ici? Pensez-vous réellement être apte à exercer ce métier? Combien de patients avez-vous démoli au total? Pourquoi les prendre... nous prendre pour des monstres? Auriez-vous peur Doc? Je ne veux pas nécessairement de réponses immédiates; je veux seulement que vous y pensiez.

Ce court temps me permis de reprendre quelques forces avant ma nouvelle attaque. Je fonçai, tête baissée, sur l'homme qui me faisait face. Mon manteau se déchira lors de mon mouvement. L'air froid ne tarda pas à pénétrer dans la déchirure. Cette nouvelle sensation fut très vite remplacer par une nouvelle.

[Désolée, j'ai de la misère à revenir avec Aleksis ;P]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Clarence Millet
Directeur du CSHEMAS
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 2301
Age : 40
Nationalité : Français

MessageSujet: It's too late to apologize È_É   Jeu 6 Aoû - 10:17

Une gazelle chargeait un lion. Mais un lion très mal en point. Coups de sabots, coups de griffes, aucun des deux animaux ne semblait vouloir lâcher prise. Le félin roula sur le côté et se jeta dans les pattes de son adversaire, l’entrainant dans une chute brutale sur la glace. Ses griffes se refermèrent sur le cou délicat du quadrupède, tentant par tous les moyens de lui exploser la jugulaire. Le fauve rugit :

« MEURS COLE! MEURS! »

Le docteur sur son patient n’avait plus rien d’humain. Il n’avait même plus la force de trouver un moyen plus sadique de faire payer Aleksis. Il ne voulait que le tuer, ici, maintenant, dans la neige et sous le regard froid de quelques caméras. Il l’avait rendu malade, il l’avait mis en isolement, il avait convaincu sa mère de le laisser lui administrer n’importe quel traitement, il l’avait drogué, il l’avait rasé…

La gazelle semblait s’être transformée en limace l’espace d’un instant, car elle glissa entre les doigts serrés de Clarence. Ses bronches ne supportaient plus le rythme effréné de sa respiration et ripostaient en étouffant le docteur à moitié. Cole avait raison : la cigarette est mauvaise pour la santé. Et le froid intense qui commençait à percer la fourrure du roi… Où était passée sa proie?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleksis Cole
Patient
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 628
Age : 26
Nationalité : Australien

MessageSujet: Re: Agoraphobia [CLOS]   Sam 8 Aoû - 21:12

-Je dois respirer... respirer-

J'avais aggripé les poignets du Doc pour tenter de lui faire lâcher prise. À nouveau, ma vue se brouilla. Des larmes coulaient sur mes joues vite séchées par le froid. Je ne voulais pas mourir ainsi. Je ne pouvais pas mourir ainsi.

Je voulais vivre pour pouvoir dire avoir survécu à ce centre. Je voulais sortir d'ici pour aller raconter mon calvair à toute la planète. Je voulais fonder une famille. Je voulais chérir mes enfants et mes petits enfants. Je voulais vivre libre et mourir en dehors de ce trou.

Puis, je ne réussis à échapper aux mains du Doc. Je n'avais plus qu'une seule idée: Rentrer à l'intérieur. J'appuyai de tout mon poids contre la porte une fois qu'elle fut refermée. Mes oreilles bordonnaient. Mes joues me brûlaient. Mes mains restaient crispées. Cela me pris un certain temps avant de retrouver un semblant de calme. Je passai la main dans mes cheveux essayant de les replacer. C'était peine perdue, je le savais.

Enfin, je fis face à la porte. Je regardai par le fenêtre de la porte le spectacle que m'offrais le Doc. Lui dans le froid, moi au chaud. J'eus le premier sourir depuis longtemps. Avant de partir le manteau toujours sur les épaules, je ne pus me retenir.

Je vous ai battu Doc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dr. Clarence Millet
Directeur du CSHEMAS
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 2301
Age : 40
Nationalité : Français

MessageSujet: Re: Agoraphobia [CLOS]   Mar 11 Aoû - 17:40

Clac.
Le silence. Que le silence. Et le froid, soudainement si présent. Clarence releva la tête : Cole avait disparu. Dans le centre. Cole était retourné dans le centre. Dans le centre. Clarence était embarré dehors. Dehors, seul. Dans le froid. Seul. Tout seul.

« Cole…? »

Il tourna la tête à gauche, à droite. S’essuya de nouveau le visage. Regarda sa main couverte de sang. Aperçu le visage de Cole dans la fenêtre. Le visage disparut.

« Cole…! »

La porte était barrée. Pas besoin de vérifier. Elle était barrée.

« Cole… »

Pas le choix. Il lui faudrait faire le tour du bâtiment. À pied. Dans la neige. Dans le froid. Tout seul.

« Cole, tu es mort. »

[Nul à ***** mais clos. GOOBYE JEWS GOODBYE!]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Agoraphobia [CLOS]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Agoraphobia [CLOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Le bal du clos aux lys - j'veux pas y aller tout seul
» Partition mythique [Clos]
» Un matin à la volière... [sujet clos]
» Huis Clos : Le contexte
» [CLOS] [Alex/Yuna] Magic Alice
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Asilum :: CSHEMAS: Extérieur :: Patinoire-