AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Panorama [CLOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aleksis Cole
Patient
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 628
Age : 26
Nationalité : Australien

MessageSujet: Panorama [CLOS]   Lun 24 Mai - 20:58

Obligation du médecin du centre. Le manque d’activités physiques et d’air frais n’aidait en rien ma santé déjà fragile. Suite à notre rencontre quotidienne, il avait été parlé de mon cas avec le Doc pour qu’il accepte de me laisser sortir une heure par jour pour que je puisse aller courir au travers des sentiers. Le rendez-vous suivant, Monsieur Dakar revenait avec la réponse. [/size]

-Ma proposition fut acceptée. Tous les jours à 11 heures et demie précises vous devrez être prêt. Vous serez accompagné de deux surveillants.[/size]

-Merci Monsieur

-Cependant, je vous conjure de ne pas faire toutes tentatives de fuites. Ma carrière en dépend.

Je reconnue là l’une des astuces du psychiatre.

-Je vous promets Monsieur…

-Ne promettez pas Cole, faites-le.

***
Une fois réchauffé, je ne sentais plus le froid intense de l’environnement. La neige couvrant les sentiers dans les montagnes craquait sous chacun de nos pas.

Depuis deux semaines, je sortais à 11h30 précise en jogging et coton ouaté. Lors de mes entraînements, je croissais quelques patients téméraires se promenant, eux-mêmes, suivis de leur chien de garde. Tous me regardaient passer, croyant que je m’enfuirais enfin du centre. Seulement, lorsqu’ils me revoyaient dans les couloirs du centre, une lueur de désolation traversait leurs yeux.

Ma vélocité s’était quelque peu améliorée sans pour autant fatiguer mes deux gardiens. Cette heure de liberté m’avait rougi les pommettes, enlevant cet air de fantôme que j’avais pris depuis un certain temps.,

Faisant toujours le même trajet, je savais qu’au tournant après une volée de marches j’y retrouverais une aire de repos fermée. C’était mon point final avant de revenir en sens inverse. Le belvédère donnait sur une vallée profonde. La vue valait la peine de se geler les membres pour pouvoir observer la nature.

-18 minutes 36 secondes. Vous avez droit à vingt minutes pour profiter de la chaleur des lieux.

*Vingt minutes pour boire votre café les gars...*

On me donna ma bouteille d’eau glaciale avant d’entrer dans la maisonnette.


Dernière édition par Aleksis Cole le Jeu 23 Déc - 14:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rei Kuran [Inactif]
Patiente
avatar

Nombre de messages : 133

MessageSujet: Re: Panorama [CLOS]   Mer 26 Mai - 12:27

La nouvelle arrivante du CSHEMAS avait, apparement, le droit d'un peu se promener dehors.
Malgré sa grande solitude, elle aimait sortir en dehors de cet institut. Non pas car elle pouvait soit disant "s'y échapper pour quelques minutes". Mais car celui-ci était situé en Antartique donc dans un endroit froid. Rei aimée les endroits isolés, loins de tout et froids...
Très froids... Rei était accompagnée de trois personnes qui ressemblaient à des infirmiers ou bien à des surveillants. La jeune fille aimée aussi le paysage de ce lieu. En sortant, elle marcher sur un petit chemin et arrivait à une petite maison qui servait d'air de repos.
Elle y entra et s'assit près d'une fenêtre. Elle regardait le paysage. Elle l'aimait. Un paysage glacial. Gelé par le froid. C'était comme si elle se trouvait dans une bulle où le temps c'était arrêté pour toujours, une bulle où Rei ne pourrait plus jamais sortir...
Quelques minutes après qu'elle soit entrée un garçon entra, accompagné de deux infirmiers ou surveillants. Il était brun.
Rei ne fît pas très attention à lui.
Puis, vint le moment où elle décida de partir pour retourner dans sa prison.
Elle se leva doucement et se dirigeant vers la sortie.
Elle trébucha malheureusement sur le garçon.
Elle resta par terre car elle n'arrivait pas à se relever et dit avec les larmes aux yeux et sa voix d'enfant:

-Uhhh.... Gomenasai... Gomenasai... Pas fait exprés...monsieur....





___________
Hors rp
Lexique:

Uhhh = (petit bruit d'enfant que rei prononçe quand elle se comporte en tant qu'une enfant
Gomenasai = Pardon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleksis Cole
Patient
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 628
Age : 26
Nationalité : Australien

MessageSujet: Re: Panorama [CLOS]   Mer 26 Mai - 16:20

À mon entrée, je remarquai les trois infirmiers avant la jeune fille. Nouvelle certes, elle avait tout de même l’apparence d’une pensionnaire de longue date.

Je tardai quelque temps au milieu de la salle afin de prendre une grande gorgée d’eau. La sueur plaquait mes cheveux de nouveau normaux sur mon front. Malgré tout, monsieur Dâgar. L’exercice m’avait permis de retrouver un semblant de vie. Je ne devais pas montrer ce changement moral au Doc. Il aurait pu me retirer sans excuse cette sortie quotidienne. En fait, il aurait eu une raison non valable.

Alors que je m’apprêtais à me diriger vers la porte un objet fonça sur moi. Je reculai d’un pas sous l’impact sans pour autant sentir un grand choc. J’entendis mes gardes bouger alors que l’un des gorilles de la jeune fille leurs disait de rester en place. Un regard par-dessus mon épaule me signala que je ne courrais aucun danger. Le mouvement à mes pieds ramena mon attention devant moi. Je me penchai afin d’être à la hauteur de la jeune fille.

-Relaxe, tout va bien. C’est plus à moi de me préoccuper pour toi.

Je l’aidai à prendre une position assisse descente avant de m’assoir moi-même sur le sol.

-J’espère que ca va.

Le toussotement derrière moi m’exaspéra.

-Oyé je ne fais rien de mal.

-V…

-Si je dis ou fait des choses qu’il ne faut pas je retourne avec vous sans dire un mot. Pour l’heure, je lui demande si ca va, rien de plus. D'accord?


Dernière édition par Aleksis Cole le Mar 9 Nov - 19:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rei Kuran [Inactif]
Patiente
avatar

Nombre de messages : 133

MessageSujet: Re: Panorama [CLOS]   Jeu 27 Mai - 8:35

La pauvre Rei, toujours au sol, s'excusait de sa mal adresse. Elle avait les larmes aux yeux. Et le jeune garçon, qui était en faite un jeune homme lui dit gentillement:

"-Relaxe, tout va bien. C’est plus à moi de me préoccuper pour toi."

Le jeune homme l'aida à prendre une position assise car elle avait des difficultés à se redresser. Puis il dit encore en s'assayant lui même au sol:

"-J’espère que ca va."

Deux infirmiers ou surveillants qu'elle ne connaissait pas étaient juste derrière le jeune homme, uns des deux toussota et le jeune homme leur répondit:

"-Oyé je ne fais rien de mal. Si je dis ou fait des choses qu’il ne faut pas je retourne avec vous sans dire un mot. Pour l’heure, je lui demande si ca va, rien de plus. D'accord?"

Rei le regarda dans les yeux et lui dit de sa voix et de son visage d'enfant:

-Eum...Je...je m'appelle... Rei KURAN..... Veuillez excusez ma mal adresse...monsieur....

Malheureusement, Bloody alla embéter sa petite poupée. Elle aimée bien l'embéter devant des gens. Elle prit sa voix manipulatrice et dit à sa poupée:

* BLOODY: Allons ma jolie poupée, tu dois être puni car tu lui a fait très mal en tombant sur lui~ Aller, tu sais ce que tu dois faire ma belle, Huhuuuu~ *

La jeune fille eut les yeux qui devinrent vitreux. Elle rampat jusqu'au mur. Uns de ses surveillants ou infirmiers l'a suivit du regard perplexe. Puis elle se mit en position, des larmes cristalines perlèrent sur ses joues blafardes et d'un coup, elle se tapa la tête contre le mur en répétant sans cesse avec sa voix d'enfant:

-Excusez moi... Excusez moi...Excusez moi....!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleksis Cole
Patient
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 628
Age : 26
Nationalité : Australien

MessageSujet: Re: Panorama [CLOS]   Jeu 27 Mai - 13:50

La jeune fille se présenta continuant avec sa voix d'enfant. J'haussai les épaules. Mieux valait ne pas se présenter dans mon cas. Pour le bien de Rei. Simplement le Monsieur était de trop dans la conversation.

-De un, arrête de t'excuser. Il n'y a pas de trouble. De deux, pas de monsieur. Tu fera l'affaire.

Ma voix avait été totalement amicale, mais ferme. Puis je perdis son regard. Il sembla se voilé pour se remplire de larmes. C'était donc ca la scène qu'offraient les patients au Doc à la plupart de leur session. Voir ses patients craquer était sa jouissance, sa drogue. Seul un monstre pouvait en retirer une joie sadique de cette faiblesse humaine. Je jettai un coup d'oeil aux gardiens ne sachant pas si j'avais toujours le champ libre.

Lorsque je me retournai, Rei se déplacait sur le sol tel un serpent. Je ne pouvait croire qu'elle allait faire se que je croyais. Continuant à s'excuser, elle entrepit de se défoncer le crâne. Enfin, pas à se point, mais elle se tappa le front contre le mur assez fort pour que quiconque est un mal de tête.

Les gardiens de la jeune fille ne bougèrent pas d'un pouce de leur position, continuant à placotter avec leurs camarades de travail. Je me précipitai vers Rei afin de la retenir d'une prochaine tentative d'auto-correction. La prenant dans mes bras tel un enfant que l'on réconforte je lui murmurai doucement des paroles réconfortantes. Je restai cependant attentif aux gorilles, afin de ne pas avoir moi-même des problèmes.

-Ne culbalise pas. Je n'ai presque rien senti lorsque tu as foncé dans moi. Sans t'offenser bien sûr. Tu ne devrais pas te punir pour une chose aussi insignifiante.

J'appuyai ma bouteille d'eau sur son front. Pour une fois, j'appréciais le fait qu'elle soit glacial. Voyant que leur patiente était plus calme les gardiens s'approchèrent. Lorsqu'ils réalisèrent que je la tenais dans mes bras, leurs regards se durcirent. L'on me sépara brusquement.

-Cole, vous ne...

Mon surveillant ne voulait pas retourner au centre. Je le savais.

-Garde un mètre entre vous deux et je ne dirai rien.

Je hochai la tête. Moi non plus je ne voulais pas revenir au centre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rei Kuran [Inactif]
Patiente
avatar

Nombre de messages : 133

MessageSujet: Re: Panorama [CLOS]   Lun 8 Nov - 14:10

Le garçon alla la retenir lorsqu'elle tenta en vint de se retaper contre le mur. Elle voulut se débattre en voyant qu'il allait l'enlaçer, mais il s'avéré que son étreinte était chaude et réconfortante. Elle se calma doucement, petit à petit sa respiration redevint normale et ses yeux fixés le garçon.

"-Ne culbalise pas. Je n'ai presque rien senti lorsque tu as foncé dans moi. Sans t'offenser bien sûr. Tu ne devrais pas te punir pour une chose aussi insignifiante."

Au moment ou Rei voulut répondre elle senti un rond glacial sur son front, elle leva un peu les yeux et vit une bouteille d'eau, elle se rassura et redirigea son regard vers le garçon. Elle voulait encore l'enlasser. Car cette étreinte lui rapelée celle de son père. Un gardien s'approcha et le garçon le regarda et parla avec lui, Rei fût très absorbée par la conversation.

"-Garde un mètre entre vous deux et je ne dirai rien."

Rei baissa un peu les yeux, elle s'écarta un peu car elle voulait rester avec lui. Soudain une goutte d'eau glaciale tomba sur son nez, sans doute la bouteille était mal fermée. Elle se recroquevilla sur elle et dit doucement pensive en regardant la garçon:

-Uhhh.... Père me manque... J'aimerais tant le voir...

Soudain revenut à la réalité elle ajouta:

-Je... Pardon, mon comportement est des plus impolit... Comment vous appellez vous Monsieur? Et eum... je... Vous voulez bien... être mon ami...?....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleksis Cole
Patient
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 628
Age : 26
Nationalité : Australien

MessageSujet: Re: Panorama [CLOS]   Lun 8 Nov - 18:47

Lors de son étreinte avec la jeune fille, je sentis une pression plus forte autour de mon corps. Elle me serra de ses bras avec une force que je n’aurais pensée. Elle s’écarta d’elle-même, ainsi je ne fus pas obligé de bouger. Lorsque nos regards se croisèrent, elle marmonna une toute petite phrase. Cependant cette toute petite phrase me fit l’effet d’une douche froide.

Elle appelait le sien comme je nommais le mien. Père. Benjamin Cole était la figure paternelle par excellence. Enfin, il avait été le mien ce qui rendait tous les autres pères plus ternes à mes yeux. Cependant, je réalisai à l’instant que je n’étais pas le seul à qui un être cher manquait. Je ne connaissais pas la jeune fille, mais je pouvais ressentir ce même vide.

Moi aussi Père me manque… enfin pas le tien le mien.

Je tendis la main tranquillement pour ne pas lui faire peur ou qu’elle voit dans mon mouvement un geste dangereux. J’avais l’impression de tendre la main vers mon chien étant adolescent. Il ne m’avait jamais aimé et ne voyait en moi qu’un paquet d’os prêt à être dévorer. Bref, je lui pris ma bouteille pour en prendre une gorgé.

Ne me tutoie pas, s’il-te-plaît. Je n’ai que deux ans, voir trois de plus que toi.

Je voulais que ma voix soit calme. Rien d’agressif ce qui n’était pas à mon habitude. J’étais habituellement d’un tempérament froid avec les autres patients, mais dans cette petite maisonnée je me sentais d’une nature plus agréable. Revenir à un peu de gentillesse dans ce centre me ferait du bien. Sauf cette gentillesse n’irait pas jusqu’à en devenir son ami. Je passai ce point sous silence.

Aleksis pour te servir. Je crois que le tien c’est Rei… non ?

Je souris pointant les infirmiers derrières.

Ne t’inquiète pas, je ne t’ai jamais espionnée. Simplement l’un des gros lourdauds vient de le mentionner.

Qui traites-tu de lourdaud Cole ?

Mais personne, j’ai dit costaud. Vous êtes tous costauds.

On me tapa derrière la tête.

Plus que dix minutes Cole.

Cette brève altercation m’avait distrait de ma compagne. Je lui chuchotai, pour me moquer :

Ils sont plus intelligents qu’on le pense. Fais attention.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rei Kuran [Inactif]
Patiente
avatar

Nombre de messages : 133

MessageSujet: Re: Panorama [CLOS]   Mar 9 Nov - 5:30

"-Moi aussi Père me manque… enfin pas le tien le mien."

Rei fût étonnée de cette parole. Certains patients qu'elle avait aperçut dans les couloirs jusqu'a maintenant avaient tous l'air ailleurs. Empoisonnés par de la drogue médicamenteuse. Alors que ce jeune homme, avait l'air totalement relaxé, ses yeux ne regardaient pas ailleurs et ne reflettaient pas la lueure que les "médicaments" leurs donnaient habituellement. Au bout d'un petit moment de silence, il tendi sa main lentement vers elle. Elle eut un geste de recule mais s'aperçut que ce geste n'ayant rien de méchant elle se relaxa. En fait, il voulait tout simplement sa bouteille d'eau qu'il prit pour en boire le contenut.



"-Ne me tutoie pas, s’il-te-plaît. Je n’ai que deux ans, voir trois de plus que toi.
Aleksis pour te servir. Je crois que le tien c’est Rei… non ?
Ne t’inquiète pas, je ne t’ai jamais espionnée. Simplement l’un des gros lourdauds vient de le mentionner."


"-Qui traites-tu de lourdaud Cole ?

Rei écouta la conversation sans intervenir de peur d'attirer des ennuis a tout le monde.

"-Mais personne, j’ai dit costaud. Vous êtes tous costauds."

"-Plus que dix minutes Cole."

Le garçon qui apparemment disait s'appeler Aleksis, se pencha vers Rei et lui dit:

"-Ils sont plus intelligents qu’on le pense. Fais attention. "

Tout ce flot de paroles embrouilla un peu l'esprit de Rei. Ange tria alors chaques phrases et aida Rei à s'y retrouver. Une fois bien consciente de chaques phrases elle répondit gentillement

-Je... Vous savez je n'ais jamais réussi à tutoyer d'autres personnes que les employés du manoir... Mais... Pour vous je veux bien faire un effort.
Aleksis?... Quel beau prénom vous... eum.. non, tu portes.. Oui c'est un très beau prénom..
Mais tu me rappelle tant.. tant quelqu'un... Que s'en est troublant...
Mais je sais bien que tu ne m'espionnes pas, je me suis même présentée a toi auparavant, rappelle toi ^^

Malheureusement, Aleksis devait rentrer au centre dans quelques minutes, de toute façon Rei aussi le devait. Elle ne voulait pas. Elle regarda Aleksis dans les yeux avec son visage d'enfant et déclama un discours qu'elle voulait qu'il entende.

-Je n'aime pas être ici.. Le paysage est tellement beau, mais il dégage une ora de mort.. Comme si le temps c'était arrêté. J'aime bien cette sensation. Mais l'Enfer Blanc est autre chose.. Une prison.. Une prison bien plus cruelle que celle qui emprisonne ce paysage... Dit Aleksis, tu veux bien que l'ont y retournent ensemble?... J'ai si peur toute seule... La bas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleksis Cole
Patient
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 628
Age : 26
Nationalité : Australien

MessageSujet: Re: Panorama [CLOS]   Mar 9 Nov - 19:38

Un instant je me sentis bête. Elle avait déjà mentionné son nom et je n’y avais pas porté attention sûrement plus préoccupé par le fait que sa compagne voulait se fendre la tête sur le mur. Je remarquai cependant qu’à chaque fois il y avait un délai dans la conversation. Je ne m’y attardai pas car qui sait de quoi souffrait cette fille ? Je la détaillai plus amplement.

A qui pouvais-je bien lui faire penser. Un frère, un ami, un petit ami ? Je n’en avais pas la moindre idée.

Le seul mot qui me vint à l’esprit fut enfant. Je me doutais qu’elle était plus vieille que ce qu’elle paraissait. C’était le trait typique des asiatiques. Puis j’eus l’impression d’avoir devant moi une petite poupée de porcelaine. Fragile et prête à se casser à tout moment. Le Doc ne fera qu’une seule bouchée de Rei.

J’ai l’habitude de faire mon retour à la course, mais je crois que notre ami Igor acceptera bien de le faire à la marche.

Un grognement fut l’unique réponse d’Igor. D’origine russe, il se sentait comme dans sa Sibérie natale. Je su que la marche ne le dérangerait pas. Je proposai de partir à l’instant afin de profiter un peu plus de la nature nous environnant. Je présentai mon bras à Rei, mais une nouvelle tape derrière la tête me rappela à l’ordre.

Si on ne peut plus être galant.

Une fois dehors, le froid envahit mes poumons. Nous faisions un drôle de cortège. Quatre infirmiers pour deux patients. Je n’allais certainement pas tenter de m’échapper. Et j’espérais que ma voisine n’aurait pas cette mauvaise idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rei Kuran [Inactif]
Patiente
avatar

Nombre de messages : 133

MessageSujet: Re: Panorama [CLOS]   Mer 10 Nov - 13:31

Rei attendait la réponse d'Aleksis avec impatience. Elle ne voulait vraiment pas rentrée seule à l'Enfer Blanc. Elle le regarda et il dit au bout d'un moment de réfléxion:

"-J’ai l’habitude de faire mon retour à la course, mais je crois que notre ami Igor acceptera bien de le faire à la marche."

Un grognement animal, peu humain en faite, se fît entendre, Rei sursauta un peu, puis se retrouna, elle constata que c'était un des infirmiers de Aleksis. D'ailleurs celui ci présenta son bras à Rei, mais l'autre de ses infirmiers lui frappa l'arrière du crâne. De ce fait, Rei s'aida juste du bras d'Aleksis pour se relever. Car elle ne voulait pas qu'il ais d'ennuis. Celui ci grommela:

"-Si on ne peut plus être galant.

Du coup, elle alla se soutenir au bras d'un de ses infirmiers à elle. Elle ne connaissait pas leurs noms et elle ne voulait jamais le savoir. Elle aurait préférée être au bras d'Aleksis car il lui rappelait Ichiru, son chèr Ichiru. Une fois dehors au bout de quelques minutes elle lança:

-Dit Aleksis, tu crois qu'ils vont nous laisser sortir de l' Enfer Blanc tout les deux un jour? Avec tous les autres personnes? Où vont ils nous garder pour toujours comme cette glace qui emprisonne le temps?

Soudain, dans les brouissalles, Rei aperçut une fleur emprisonnée par la glace. Elle se dégagea de l'emprisse de l'infirmier pour aller la voir de plus près. Tout à coup, un sourire illumina le visage de la jeune fille, elle prit la fleur glaçée entre ses petites mains fragiles et se tourna vers Aleksis.

-Regarde! ^^ Un Edelweiss ^^ C'est la fleur préférée d'Ichiru. J'aimerais tant qu'il soit la pour voir ça, lui qui aime tant cette fleur qui est si rare, et la glace l'a rends plus belle, d'ailleurs.. C'est son élèment favorit. Mais toi au moins, tu es la avec moi Aleksis, je ne suis pas seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleksis Cole
Patient
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 628
Age : 26
Nationalité : Australien

MessageSujet: Re: Panorama [CLOS]   Mer 10 Nov - 20:27

L’Enfer blanc. C’était une très belle comparaison. Il était sans aucun doute un Enfer pour tous et chacun. Même moi, je m’y croyais. Et le Doc y régnait tel Lucifer. En entrant nous avions tous serré la main du Diable.

Je savais que je pouvais sortir pour faire mon entraînement quotidien. J’avais aussi la certitude que sans un mot de M. Dâgar, le médecin, je n’aurais eu cette chance. Certain patient pouvait voir en cette sortie une lueur d’espoir. Resté conscient qu’il y avait autre chose que le centre. Qu’un monde plus vaste se répandait à l’extérieur des murs du CSHEMA. Sachant pertinemment que les psychiatres ne permettraient certainement pas une sortie aux deux jours, j’hésitai de révéler la vérité à Rei.

Peut-être. Il faudra que tu demandes. Tu sais que les Doc n’aiment pas que l’on s’éloigne trop de leurs crocs. Ils aiment que l’on reste dans le centre. Je ne peux malheureusement pas te donner un oui créant un faux espoir.

A un moment, ma compagne fit un mouvement vers des broussailles. Je crus un moment qu’elle allait faire une tentative d’évasion, jusqu’à se qu’elle me fasse remarquer la fleur. Je n’en avais jamais vu, ni entendu parler. De plus, la présence d’une telle fleur me semblait fort incongrue*. Je me rapprochai de la jeune fille afin de mieux l’observer.

J’eus un sourire gêné.

Mais toi au moins, tu es la avec moi Aleksis, je ne suis pas seule.

Elle ne devait pas s’attacher trop à moi. J’avais été trop gentil avec elle. Depuis le temps que j’étais dans le centre, j’étais devenue plus aimable. Moins aigre avec les autres. A notre retour au centre, je me promis de ne plus me laisser aller dans de telles actions de gentillesse. Cependant, nous étions encore loin du centre.

Ichiru ? Si ce n’est pas trop te demander, qui est-ce ?

**

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rei Kuran [Inactif]
Patiente
avatar

Nombre de messages : 133

MessageSujet: Re: Panorama [CLOS]   Jeu 11 Nov - 4:58

Rei regardait tendrement Aleksis, celui ci s'aprétait à répondre aux questions de la jeune fille, mais il avait l'air hésitant, elle se demanda pourquoi.

"-Peut-être. Il faudra que tu demandes. Tu sais que les Doc n’aiment pas que l’on s’éloigne trop de leurs crocs. Ils aiment que l’on reste dans le centre. Je ne peux malheureusement pas te donner un oui créant un faux espoir."

Le sourire de Rei disparut peu à peu, pourquoi avoir demandée si elle connaissait déjà la réponse?
Soudain, la nouvelle question de Aleksis l'a fit à nouveau sourire.




"-Ichiru ? Si ce n’est pas trop te demander, qui est-ce ?"

Rei plongea dans ses souvenirs, ses vieux souvenirs qui remontaient d'avant que des médecins l'a prenne en charge. Ichiru, elle se rappelait de sa première rencontre avec lui.

FLASH BACK:

Rei venait d'avoir 5 ans, son père lui avait dit qu'elle aurait un beau cadeau. Elle se dirigea vers sa chambre où il lui avait dit que son cadeau se trouvait, elle y entra et vit son père, accompagné d'un jeune garçon, de 12 ans apparemment. Mais qu'il était beau. De beaux cheveux mi-longs raides blonds presque blancs. Et des yeux d'un bleu-gris extraordinaire.

Père: Ma belle, voici ton cadeau, ce garçon se nomme Ichiru, c'est le jeune frère de Zéro, tu sais, l'ami d'enfance de ta mère.

Le garçon l'a regarda, lui aussi fasciné par la petite fille. Il s'avança est dit:

Ichiru: Bonjour Mademoiselle Rei, Je serais à votre service a partir de maintenant, j'en suis même très heureux.

Rei sourit et vint prendre Ichiru dans ses bras, toute heureuse.
Depuis ce jour, Ichiru était tomber amoureux d'elle et elle de lui.
Et même si son clan accepté cet amour, Ichiru préférait un amour extrèment proche entre Maitre/Domestique.
Rei respecta donc son bon vouloir.
FIN FLASH BACK


Depuis qu'elle fut entrée au centre, la présence d'Ichiru auprès d'elle lui manquait terriblement, elle ne sortait jamais de sa chambre sans lui, était toujours avec lui, jamais toute seule car elle avait trop peur sans lui. Peur de toutes ses hallucinations, médecins et du monde exterieur à sa chambre.
Elle a d'ailleurs beaucoup souffert de cela les premiers jours de son arrivée. Elle se tourna vers Aleksis et dit:


-Tu vois.. Ichiru était en quelque sorte un "assistant" pour m'aider, mais il était autre chose pour moi.. Bien plus qu'un "assistant".. Je l'aime tant..

Du fait du flot de souvenirs revenu à elle, elle versa une larme , toute petite, que personne ne vit sauf Aleksis. Elle fit retomber sa chevelure sur son visage, honteuse et dit d'une voix à peine audible:

-Les Kuran ne doivent pas montrer leurs sentiments.. Quel honte je fais...

Bloody aller s'incrusterpour encore embéter la pauvre jeune fille

*BLOODY: Hahahaha Oui quel honte ma toute belle!!! Tu ne mérite pas d'être une Kuran!! Tu es très bien dans ce centre, hahaha...*

Prise de colère Rei hurla à pleine gorge:

-TAIS TOI BLOODY, JE N'AIS PAS A T'OBEIR, JE NE SUIS PAS TA POUPEE!!!!

*BLOODY: Si tu l'es ma toute belle, si si..*

Elle tomba à terre en pleurs, les mains sur la tête à se balançer d'avant en arrière

-Non... N..on....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aleksis Cole
Patient
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 628
Age : 26
Nationalité : Australien

MessageSujet: Re: Panorama [CLOS]   Lun 22 Nov - 1:15

Elle avait eu un amoureux. Avant de venir au centre Rei aimait et était aimé. Je m’en voulu d’avoir éveillé une émotion de tristesse en elle. Ce n’avait été mon intention. Je vis alors roulé une larme sur sa joue. Père m’avait toujours dit de ne pas pleurer. D’être fort quoi qu’il arrive.

***

Ne pleure pas en public.

Mais Père.

Aleksis, une larme versée est la meilleure arme de ton ennemi.

Je le regardai du haut de mes cinq ans. J’avais les yeux remplis d’eau. Nous nous trouvions dans le stationnement de l’école. Je venais de me battre avec David Thompson et j’avais dû rencontrer le directeur.

Je n’ai pas d’ennemi ! il y a seulement David qui…

Je sais, mais disons que… en pleurant les autres peuvent un peu plus rire de toi.

Ils seraient méchants alors !

La vie est peuplée de méchants. Tu dois donc être fort et garder la peine que tu as en toi jusqu’à être seul.

Pas le droit à une seule petite larme ?

Non.

Et Mère alors ? Pourquoi a-t-elle le droit de pleurer et pas moi ?

Parce que ta mère est…

Il ne voulait pas me dire qu’elle était souffrante, faible, désespérée. Je reniflai. Il m’assit sur le coffre de la voiture et me regarda dans les yeux.

Pleurs pour ce qui doit être pleuré. Ce n’est qu’ainsi que tu ne seras déshonoré. Pleurer, c’est avoué notre impuissance devant les problèmes. Tu dois savoir que les Cole trouvent toujours solutions aux problèmes.

***

Je n’avais saisi totalement les paroles de Père à cet instant. Depuis j’en avais compris le sens.

Le cri de la jeune fille me surprit. Dès les premiers signes de démence, on me sépara de Rei par la force. J’entendis un infirmier parler dans un talkie-walkie. Le nom de Rei fut nommer suivit du mien. Je repoussai Igor afin de me rapprocher de l’adolescente.



Laissez-moi lui parler. Je peux la calmer.

Rien à faire. À peine avais-je mis ma main sur son bras qu’on me ramenait à l’arrière m’écrasant contre le sol gelé.

Un grésillement retransmit les ordres du centre.

On les ramène maintenant.

Rei fut prise-t-elle une poupée par l’un des gorilles s’occupant d’elle. De mon côté je fus remis sur pied, une poigne de fer me retenant par l’épaule. Cependant, c’était sans compter le fait que l’adolescente ne se ferait pas transporter aussi aisément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Panorama [CLOS]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Panorama [CLOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Panorama Borodino!
» Le bal du clos aux lys - j'veux pas y aller tout seul
» Partition mythique [Clos]
» Un matin à la volière... [sujet clos]
» Huis Clos : Le contexte
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Asilum :: CSHEMAS: Extérieur :: Sentier des montagnes-