AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Millet, Clarence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dr. Clarence Millet
Directeur du CSHEMAS
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 2301
Age : 40
Nationalité : Français

MessageSujet: Millet, Clarence   Jeu 18 Sep - 17:06

Dossier médical


Nom & Prénom- Millet, Clarence

Sexe- Masculin

Âge- 32 ans

Nationalité- Français

Traits physiques- Cheveux noirs en bataille, yeux bruns foncés, visage ovale, menton droit, sourcils fournis, proportions régulières, légère moustache et bouc, quelques rides au front, régulières cernes sous les yeux, dents jaunis par le tabac, mince cicatrice descendant de la hanche gauche jusqu’au milieu de la cuisse, pilosité normale.

Taille- 1m77

Poids- 77 kg

Maladie ou handicap physique- Toux chronique

Autres- Fumeur


Dossier psychologique


Qualités- Audacieux, ordonné, ponctuel, efficace, propre, confiant, organisé, pondéré, etc.

Défauts- Impatient, égocentrique, égoïste, indifférent, froid, blasé, méprisant, jaloux, hautain, arrogant, capricieux, etc.

Aime- Lui-même, qu’on l’admire, qu’on l’envie, le succès, la cigarette, les miroirs, la nourriture raffinée et l’élégance.

N'aime pas- Les autres, qu’on le méprise, qu’on le critique, qu’on le contredise, les sucreries, la saleté, le fast food et la grossièreté.

Comportement avec les gens- Les autres sont considérés comme des objets utilitaires voués à l’admirer. Ils ne reçoivent aucune considération en retour, au contraire. Les personnes spéciales et dument instruites peuvent s’attirer, durant un moment, son estime, mais celle-ci se muera rapidement en mépris lorsque l’individu convoité cessera d’être intéressant. Les pairs sont soit méprisés, utilisés ou admirés.

Maladie ou handicap mental- Personnalité narcissique

Valeurs- Individualisme, maîtrise de soi, idéologie de la performance et dignité.

Tics- Parler à son reflet dans le miroir, glisser des objets cylindriques du diamètre d’une cigarette dans sa bouche lorsqu’en manque de nicotine

Passé- Naissance le 19 juillet 1976 à Paris, au C.H.U. Paul Brousse – hôpital où Clarence fera ses années de stage médicale. L’enfance de l’homme se passe sans autre anicroche que l’admiration immodérée que vouent les parents au bambin qui, par le fait même, perd quelques notions au sujet de l’importance des autres... Il est le seul fils de la famille et n’a pas de sœurs. Dès son plus jeune âge, l’enfant démontre des capacités scolaires étonnantes. Il finit premier de l’école élémentaire en CM 2. Le collège est plus difficile, plus compétitif, mais la difficulté n’arrête pas un étudiant agressivement encouragé – voir vénéré – par ses géniteurs. Ainsi, le succès devient, petit à petit, un compagnon journalier du futur psychiatre. Il est triomphant sur tous les points – certains de ses professeurs de l’époque qualifie même son enthousiasme « d’obsession à la perfection ». Le collège passe en un clin d’œil, des notes impeccables sillonnant le passage de Clarence. De là, son parcours se brouille un peu, il change souvent de lycée, passant du privé au public, sans pour autant chavirer ses résultats scolaires. Il se plaint souvent, auprès des hauts responsables des institutions, qu’on ne lui offre pas d’enseignement à sa mesure et que ses professeurs l’empêchent de faire éclore ses plus admirables talents. Ces accusations sont maintes fois démontrées comme fausses. Il s’en va, la tête haute, sur et certain qu’il trouvera une école à sa mesure. Sans succès.

Au cours de la même époque, lors de l’adolescence du garçon, ses histoires amoureuses sont aussi fluctuantes. Ses petites amies, plus tard interrogées, sont, tour à tour, victimes d’une idolâtrie maladive – l’équivalent de « l’amour » chez Clarence – puis, mises en doute au sujet de leur fidélité et finalement abandonnées dans un état plus ou moins lamentable, selon leur acharnement contradictoire envers les reproches acerbes de l’étudiant. Il ne réussit vraisemblablement pas à entretenir de véritable relations amicales avec ses pairs, qu’il critique allégrement. Et plus l’âge adulte approche, plus Clarence se fait hautain et arrogant. Sa première année à l’université est un désastre total…
Non content d’avoir échoué, pour la première fois de sa vie, le jeune homme mets les bouchées doubles. Il entre en médecine, sans doute grâce aux échanges troubles qu’effectua son paternel avec quelque autorité. Plus tard, on lui demanderait fréquemment pour il avait choisi cette science basée sur les relations humaines, alors que lui-même semblait profondément dédaigner son espèce. La réponse était simple : il avait échoué sa première année en droit; et désirait, avant tout, un emploi ayant un grand pouvoir ainsi qu’une considération supérieure. Être docteur lui offrait tout cela à la fois, sans parler du côté « faiseur de miracles » associé à son pouvoir de guérisseur de maladies mentales. Ainsi, Clarence se dirige-t-il tout naturellement, en second choix toutefois, vers la faculté de médecine de Paris-Sud.
Onze années s’écoulent, toutes ponctuées de la petite touche d’excellence du futur psychiatre. Ses professeurs s’extasient devant cet élève si doué, si sûr de lui, à la fois assez audacieux pour qu’on l’admire et assez méprisant pour qu’on le déteste. Il finit premier de sa promotion. Naturellement.

Le projet du CSHEMAS – qui avait commencé à germer dans son esprit longtemps auparavant – débute très exactement le 15 juillet 2006, alors que Clarence rencontre son plus éminent professeur pour lui parler des ses desseins. Pas très dur d’imaginer le reste, n’est-ce pas? Un dossier exceptionnellement bien détaillé sous le bras, son diplôme en main, le jeune psychiatre charme facilement les supérieurs du monde médical – supérieurs possédant d’importantes connexions avec les hautes sphères.

Il passe ainsi une année entière à gravir les échelons médicinaux, à expliquer son projet, ses motivations – les louables seulement – et vantant ses innombrables talents. On craque facilement pour lui, on s’impressionne de ses belles paroles, on jalouse son assurance et on grimace devant sa suffisance. Des liens étroits se tissent entre le psychiatre et la crème dirigeante de l’OMS.

Le premier janvier 2009, Clarence entre, satisfait, dans le CSHEMAS, finalement terminé. Il a obtenu tout ce qu’il désirait, et plus encore. Une question reste cependant :
Que ce passera-t-il à Asilum?

Autres- Aucun


Dossier criminel


Crime(s) commit(s)- Aucun


Curriculum Vitae


Études- Bac + Médecine + Spécialisation Psychiatrie

Poste souhaité- Directeur du SCHEMAS

Personnage sur l'avatar- Inconnu

_________________


Dernière édition par Dr. Clarence Millet le Ven 17 Avr - 8:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Karel Stamenkovic
Patient
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 1824
Age : 25
Nationalité : Bosniaque, Français

MessageSujet: Re: Millet, Clarence   Jeu 18 Sep - 17:49

Parfait, accepté!
Repérée et corrigée une seule petite faute dans les lettres de CSHEMA moi-même je me plante tout le temps là><
Bienvenue, doc!
*gros salaud, oui*

_________________

L'amour n'est pas un crime: c'est une condamnation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asilum.ultimaterpg.org
Sélena Taddei
Secrétaire du CSHEMAS
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 472
Nationalité : Italo-Américaine

MessageSujet: Re: Millet, Clarence   Jeu 18 Sep - 20:31

Bien fait!

J'adooooore Razz

Bienvenu Doc! Chouette, non ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://asilum.ultimaterpg.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Millet, Clarence   

Revenir en haut Aller en bas
 

Millet, Clarence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Vin de Millet et Vieilles Histoires
» Claude Millet au rapport...!
» Nou mande kominote Forum Haiti yon jès FAIR PLAY
» Jude Célestin vs Mirlande H. Manigat
» Le Musée Van Gogh à Amsterdam
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Asilum :: Avant de Jouer :: Fiches :: Fiches du personnel-